La femme de plus en plus présente dans le monde des affaires, n’en finit pas de faire ses preuves. L’époque où l’on ne la voyait que comme celle chargée de s’occuper de son foyer uniquement, est révolue.

Aujourd’hui, les femmes Africaines prouvent au monde entier que l’avenir de l’humanité se fera inéluctablement avec elles. Et ceci dans tous les domaines. Qu’il s’agisse de l’agriculture, la finance, le management, la santé ou le sport.

Et s’il y en a une qui l’a bien compris, c’est Souadou Niang, la jeune femme sénégalaise auparavant femme de ménage qui aujourd’hui est propriétaire d’un hôtel 05 étoiles dans son pays précisément dans la ville de Dakar. Suivons le parcours très évocateur et inspirant de cette femme africaine :

Souadou Niang : de Dakar aux USA

Souadou Niang est née au Sénégal et a vécu une partie de son enfance du côté de sa terre natale. Adolescente de 18 ans, elle décide de donner une autre tournure à sa vie en prenant son envol pour les États-Unis d’Amérique. Arrivée là-bas, la jeune femme doit se battre pour survivre car elle a un but : celui de terminer ses études. Mais pour ça il lui faut travailler.

Comment elle s’est retrouvée femme de ménage ?

Alors qu’elle s’engage à aller à la quête du travail, cette dernière commence par migrer du côté de Washington DC pour avoir des fins meilleures. C’est ainsi que dans sa démarche, elle sera captivée par l’hôtel Ritz-Carlton situé dans un Mall à Tysons Corner. Éprise d’admiration, elle va contempler ce joyau architectural et c’est ainsi que son courage et son humilité lui mèneront à demander un travail de ce côté-là. Comme un coup de miracle, elle est recrutée et commence donc à y travailler comme femme de ménage.

Une double vie : étudiante et femme de ménage

Travaillant désormais en tant que femme de ménage dans un hôtel de référence, la dame n’oubliera pas pourquoi elle a entrepris ce processus. Et sans perdre de vue son objectif, elle continuait ses études en même temps qu’elle travaillait. C’était sans noter que déjà en exerçant comme femme de ménage, Souadou Niang espérait un jour se voir dans le management car elle était plutôt visionnaire et savait qu’elle avait aussi une place très importante dans la gestion.

Publicité

Un diplôme-un métier

Après 10 ans dans le Ritz-Carlton en tant que ménagère, elle finit tout aussi bien par obtenir son diplôme universitaire: le Bachelor. Se sentant apte, prête pour gravir les échelons, elle va intégrer l’équipe managériale de cet hôtel qui regroupait déjà en son sein des Ghanéens, des mexicains et autres.

Dès ce moment-là, une grande passion va naître en elle pour le Management et plus qu’un besoin de travailler, Souadou joue une partition de patriote en s’inspirant ce cette petite expérience pour dire qu’un jour, elle repartira dans son pays le Sénégal pour construire un bâtiment de luxe et offrir des services de qualité.

La naissance de The Palm Luxury Boutique hotel : les obstacles qu’il fallait surmonter

Palm Luxury Boutique hotel est né en 2017. Un projet qui a réussi à voir le jour malgré les multiples obstacles et les nombreuses difficultés face auxquelles Souadou Niang a du faire face. En effet, lorsque qu’elle décide de lancer son projet de construction, c’était sans compter sur le soutien des banques car toutes refusaient de lui octroyer un prêt.

À côté de ça, elle devait se tenir forte face aux jugements des autres qui lui rappelaient à chaque fois : «Ce n’est pas fait pour les femmes », ou encore « ce n’est pas fait pour les femmes africaines », d’autres plus pessimistes lui signifiaient : « vous n’irez pas loin ».

Mais pour l’ex- femme de ménage, elle se voit aux dessus de  toutes ces limites. N’ayant tout de même aucune garantie dans son pays pour se voir octroyer le prêt, et avec un système de banques en Afrique qui n’est pas le même qu’en Amérique, ses chances de bâtir son projet sont de plus en plus diminuées.

Le jour où tout a basculé

Après avoir frappé sans succès auprès de nombreuses banques pour l’accompagnement dans son projet, l’ancienne ménagère tombera sur une banque dont le comité de risques était assuré par un Directeur qui gérait notamment des banques africaines. Voyant de l’amour, de la détermination et surtout de la passion dans le regard de Souadou, le Monsieur lui dira :

« Je vois votre détermination, je vois vos yeux pétiller quand vous parler de votre projet. Je crois en vous. Je vais prendre le risque de vous prêter ».

Sa vision pour l’Afrique

Aujourd’hui en tant que Sénégalaise et femme Africaine, le rêve de Souadou Niang est :

 « De conquérir l’Afrique et pourquoi pas le monde. Comme les franchises du monde entier viennent en Afrique, on devrait pouvoir transporter ce qu’on a  créé en tant qu’africaine, des hôtels-boutiques afro-chics, les transférer dans les pays occidentaux et montrer que les femmes africaines peuvent réaliser aux normes, les mêmes hôtels – boutiques de luxe, partout dans le monde. »

À ce jour, Souadou Niang emploie dans le Palm Luxury Boutique hotel près de 60 employés dont 80% sont des femmes et 20% des hommes. Elle a bâti une structure dirigé par les femmes car elle-même en tant que femme savait déjà de quoi elle est capable et c’est cette détermination qu’elle voit dans tous les yeux des femmes africaines. Car comme elle l’a si bien dit :

« Les femmes sont des managers nées, parce qu’elles ont la capacité de gérer beaucoup de choses. Il suffit d’une petite formation pour avoir ce que l’on veut. » 

Palm Luxury Boutique hotel est un établissement 05 étoiles situé à Dakar au Sénégal, pays de Macky Sall. Il se trouve à 13 km du musée des forces armées sénégalaises. Palm Luxury Boutique hotel c’est une piscine privée avec une terrasse ensoleillée, près d’une vingtaine de chambres insonorisées.

Aussi, Certaines chambres disposent d’un minibar, d’une TV LCD à écran plat et d’un espace de repas, ainsi que de salles de bain privées. Certaines salles ont des vues sur le jardin. Tout hébergement a un sol en marbre. Un petit-déjeuner buffet continental est proposé tous les matins avec différentes options alimentaires. Les hôtes sont invités au restaurant sur place “Noliane” pour se plonger dans les délices culinaires.

L’Afrique, notre Afrique, une Afrique bien portée par les femmes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici