Combien de temps devons-nous encore attendre ? Cette interrogation  concerne la restitution des objets d’arts arrachés ou pillés en Afrique depuis des siècles.

Si les preuves de ces allégations se confirment même dans le langage de ces « blancs », la question de leur restitution demeure une problématique non résolue. Ils sont conscients de la détention frauduleuse du patrimoine d’autrui, mais se réjouissent de cette possession illégitime. Néanmoins, depuis quelques jours, la France a décidé de rendre une partie du trésor culturel béninois et sénégalais. Voulez-vous savoir quels objets seront restitués ? Nous, vous disons tout dans cet article.

La réalité de l’enrichissement du patrimoine culturel occidental par des objets « volés » en Afrique

Venus en Afrique avec des intentions malsaines et malhonnêtes, les occidentaux ont pillé et transporté clandestinement plusieurs objets de valeurs. Ceux-ci se sont retrouvés hors du continent. D’autres par contre ont même disparu puisqu’ils ont été vendus ou échangés à travers le monde.

Les faits remontent à la période coloniale. L’Afrique pendant cette période a presque tout perdu ses objets de valeurs. Ceux-ci, dans la plupart des cas furent arrachés par la force. A travers ces comportements malsains, ils sont devenus des beaux décors dans des « fameux » musées occidentaux.

oeuvres-darts-africains volés france
statues africaines exposées au musé du quay branly en France

Ce qu’il faut dire relativement à la présence de ces objets dans ces musées européens, c’est l’usurpation de droits d’auteurs qu’ils violent en s’appropriant la paternité. En fait, sur de nombreuses statuettes et objets de sculptures originaires d’Afrique, sont mentionnés des noms d’artistes occidentaux.

Il est regrettable de constater ces nombreuses pièces à conviction dans le musée du Quai Branly en France ou on peut voir plusieurs statues du royaume de Dahomey qui se sont retrouvées en France grâce aux manœuvres frauduleuses du Général Alfred Amédée Doods.

Réclamées jusqu’à présent par le gouvernement béninois, ces statues font toujours la fierté honteuse du Musée Français. En 2018, El Hadji Malick Ndiaye disait en sa qualité de conservateur du musée d’art africain de Dakar que plus de 90% d’objets d’art ont été délocalisés du continent.

Des multiples revendications majoritairement restées sans suite

A titre d’exemple, plusieurs réclamations du gouvernement nigérian portant sur les prestigieux bronzes volés vers la fin du XIXème siècle par les britanniques dans le palais de Benin city (dans l’État d’Edo) n’ont jamais abouti. Ces objets qui ont été arraché de force garnissent les musées de Londres. Constituant des éléments de preuves de détention abusive et sans titre légitime, il est nécessaire que les jeunes africains soient aussi conviées à militer dans ce processus de réclamation.

Que ce soit le Benin, le Sénégal ou d’autres pays d’Afrique, chacun a au moins tenté de revendiquer des objets.

Soutenu depuis plus de 40 ans par l’Unesco, le continent africain s’évertue toujours dans ce combat. Malgré la mauvaise foi de ces occidentaux, l’Afrique continue de livrer la bataille.Ainsi, le combat continue.

Enfin, une promesse qui commence à se réaliser.

Depuis la lueur d’espoir dessinée par Macron à Ouagadougou, son discours a suscité de l’impatience dans l’esprit des africains.

« Le patrimoine africain […] doit être mis en valeur à Paris, mais aussi à Dakar, Lagos, Cotonou » annonçait le président Français en novembre 2017 lors de sa tournée en Afrique de l’Ouest.

Il rassurait les africains en ajoutant : « Ce sera l’une de mes priorités. D’ici cinq ans, je veux que les conditions soient réunies pour un retour du patrimoine africain à l’Afrique ».

A la suite de cette allocution, le gouvernement béninois se fortifia légèrement. Mais, un léger doute subsistait toujours : cette promesse sera-t-elle concrétisée ?

La suite de cet article, se trouve à la page 31 de votre magazine panafricain. Pour y accéder cliquez immédiatement sur l’image ci-dessous et téléchargez le rapidement, c’est GRATUIT !

Pan-eco magazine N°006
Pan-eco magazine N°006

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT PAN-ECO MAGAZINE N°006 ET ACCÉDEZ A LA SUITE DE CET ARTICLE…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici