Le milliardaire camerounais Baba Danpullo vient de créer « Best pay », la dixième entreprise de son existence. Une société de paiement au capital de 500 millions de FCFA pour une durée de 99 ans.

Qui est Baba Danpullo ?

Baba Ahmadou Danpullo est un homme d’affaires camerounais. Il serait l’homme le plus riche en Afrique francophone au Sud du Sahara selon Forbes Afrique avec une fortune estimée à plus de 550 Milliards de FCFA.

Issu de l’ethnie des Peuls, Il grandit dans une famille modeste, et démarre ses activités comme camionneur et propriétaire de quelques échoppes. Ayant obtenu des licences d’importation de riz et de farine, et un important prêt bancaire, il se lance dans l’importation. Aujourd’hui, il est devenu l’un des acteurs les plus influents de la scène économique camerounaise. il a notamment fait fortune dans l’immobilier, investi dans l’agroalimentaire, les télécommunications, le transport…

Il est actionnaire de nextell, le 3e opérateur de téléphonie mobile du Cameroun dans lequel il contrôle 30 % des parts à travers son entreprise Bestinvest Cameroon (BestCam).  Mais, Danpullo, est plus connu dans son pays pour ses immenses plantations de thé de Ndawara, dans la région du Nord-Ouest, lesquelles permettent à Ndawara Tea Estates d’exporter le thé camerounais à l’étranger. Il s’est lancé dans la communication, en créant la chaîne de télévision DBS (Danpullo broadcast system) pour ne citer que celles-là.

Les attentes de Best Pay.

Best Pay S.A a pour objet la mise à disposition de services de paiement et la gestion de comptes de paiement. l’émission, la distribution et la gestion de paiement sous forme de monnaie électronique. Par ailleurs, cet établissement opérera dans le cadre des services associés à la gestion des comptes de paiement : encaissement, paiement, transfert, remise ou retrait de fonds.

 La localisation du siège servant de direction générale étant encore inconnue, l’institution s’annonce néanmoins compétente sur le marché, et également prometteuse d’emplois. Elle pourra réduire significativement le chômage des jeunes.

Nous y reviendrons…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici