Il Était Une Fois, Dans L’ancien Royaume De Dahomey, (Aujourd’hui Le Bénin), Régnait Une Armée De Guerrières Défiant Tous Les Clichés Sur Les Femmes. Plus Fortes Et Plus Vaillantes Que Les Hommes, Elles Ne Reculent Devant Rien. Ni L’ennemi, Ni La Mort.

« VAINCRE OU MOURIR », tel est leur adage.

Crâne Rasé, Coiffé D’un Bonnet Blanc Orné De Caïmans Bleus, Elles Ont La Démarche Virile Et Le Regard Noir. Dans Un Combat Au Corps À Corps, Leur Domaine D’excellence, Aucun Homme Ne Résiste.

Elles Ne Prétendent Pas Les Égaler, Les Hommes, Elles Les Surpassent. « Elles », ce sont les « Minos ».

Connues pour leur férocité légendaire, elles se montrent sanguinaires, n’hésitant pas à brandir les têtes ou autres organes fraîchement coupés de leurs adversaires.

La Première Fois Que Les Soldats Français Y Sont Confrontés, Le 26 Octobre 1892, Ils N’en Croient Pas Leurs Yeux. Ils Ont Presque Failli Faire Pipi Dans Leurs Culottes. C’est D’ailleurs Pour Cette Raison Qu’ils Les Ont Surnommé “Les Amazones.”

C’est Une Armée De Femmes Unique Au Monde, Constituée De 6000 Guerrières   Éduquées Au Combat, Qui Ont Décidé De Consacrer Leurs Vies Entières À La Défense Du Roi Et De Son Royaume.

Plus Étonnant Encore… C’est Une Armée Constituée De Femmes Totalement Vierges.

Pas Question, Donc, De Tomber Enceinte Ou D’avoir Des Relations Intimes. Elles Ont Fait Vœux De Virginité.

Une fois formées, elles sont réparties selon leurs spécialités : on distingue les fusilières, les archères, les faucheuses, – connues pour leur « rasoir gigantesque », les artilleuses, et enfin les chasseresses, commando d’élite dont les membres sont sélectionnés parmi les meilleures tueuses.

Féministes avant l’heure voici leur hymne de ralliement :

« Hommes, Hommes, Restez !

Que Les Hommes Restent !

Qu’ils Cultivent Le Maïs.

Et Fassent Pousser Les Palmiers.

Nous, Nous Partons En Guerre

Nous Avons Été Créées Pour Défendre,

Le Dahomey, Ce Pot De Miel,

Objet De Convoitise.

Le Pays Où Fleurit Tant De Courage

Peut-il Abandonner Ses Richesses Aux Étrangers ?

Nous Vivantes, Bien Fou Le Peuple,

Qui Essaierait De Lui Imposer Sa Loi. »

LA BATAILLE HISTORIQUE CONTRE L’ARMÉE FRANÇAISE :

En 1892, elles livrent une bataille historique contre l’armée française qui souhaite envahir le royaume du Dahomey.

La Bataille Historique Contre L'armée Française

En 1892, elles livrent une bataille historique contre l’armée française qui souhaite envahir le royaume du Dahomey.

Le Colonel Dodds, Chef Des Troupes Françaises, A Confié Avoir Été Impressionné Par La Discipline Et La Résistance À La Douleur De Cette Armée De Femmes.La bataille va durer plus 4 heures.

Il Raconte Que Même Criblées De Plusieurs Balles, Les Guerrières Minos Continuaient De Se Ruer Sur Leurs Adversaires. Il Fallait Les Atteindre À La Tête Pour En Venir À Bout.

Le colonel Dodds devra utiliser des mitrailleuses pour vaincre l’audace et de la détermination des 6000 Minos que comptait la puissante armée de guerrières vierges.

QUELLE LEÇON POUR LE JEUNE AFRICAIN ?

La Femme Noire A Toujours Eu Un Rôle Fondamental Dans Toutes Les Civilisations Africaines Et Elle A Toujours Participé Activement Aux Luttes Pour La Liberté Des Siens. Les Femmes Noires Combatives, Disciplinées, Loyales, Résistantes Et Déterminées Sont Très Nombreuses. Ce Sont Juste Leurs Histoires Qui Ne Sont Pas Connues

N’oublions Jamais Que La Force Féminine Est Un Dôme Qui Protège Le Fils, Le Mari, Le Père Et De Façon Globale La Nation.

.

Pan-Eco : Il Est Temps Que Le Récit Africain Soit Raconté Par Les Lions Et Non Plus Par Les Chasseurs.

#HistoireDesFemmesAfricaines

#LesAmazonesDuBenin

#LesGuerrièresDuRoyaumeAbomey

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici