Ce 22 septembre 2020, le président de la chambre d’agriculture du Cameroun, Joseph Roland Matta, a rendu l’âme du coté de Tunis. Décédé de suite de maladie, le nouvellement nommé par le président de la République s’en va donc sans avoir rempli la mission pour laquelle le président lui a fait confiance. Il fut nommé le 8 mai 2020.

Au mois de juillet 2020, dans le cadre de la circulaire présidentielle préparatoire au budget de l’État pour l’exercice 2021, le président de la république Paul Biya assignait des objectifs au gouvernement pour impulser la relance économique freinée par la crise de la covid-19. C’est dans cette optique que le président entendait « replacer le pays sur le sentier de l’émergence en jugulant les effets néfastes de la pandémie de la covid-19 par la transformation structurelle de l’économie ».

Parmi les priorités de cette relance, se situait en droite ligne l’agriculture et l’industrialisation. La révolution agricole voulue par Paul Biya devait être implémentée par ce digne fils de Yokadouma, qui tout au long de sa vie, aura eu une riche carrière.

Il avait, depuis sa nomination, la lourde tâche de poursuivre l’œuvre engagée par son prédécesseur, et il était attendu qu’il relance le projet de création de l’établissement de microfinance agricole qui devait aider les acteurs agropastoraux dans le financement de leurs projets ou de leurs activités.

Membre du comité central du rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC), Joseph Roland Matta est notamment passé par des postes tels que secrétaire d’État auprès du ministère des forets et de la Faune, député da Boumba et Ngoko, sa localité natale, maire de Dimako et il a été Sénateur pendant 5 ans entre 2013 et 2018.

Ce valeureux fils du pays nous quitte ainsi à l’âge de 59 ans. Il aura au cours de son parcours inspiré plus d’un. Que son âme repose en paix.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici