La société nationale des hydrocarbures a tenu une réunion entre le 19 et 26 novembre dernier à l’occasion de la 2ème session de son conseil d’administration pour le compte de l’année 2020.

Il en ressort qu’entre le 1er janvier et le 31 octobre de cette année, les ventes effectuées par cette entreprise faisant office de bras séculier de l’Etat dans l’exploitation pétro-gazière, ont permis de générer (après déduction des charges) 262,678milliards de Fcfa de recettes.

Pour l’Etat, ce montant qui est en baisse de 33,10% par rapport à la même période en 2019 s’explique par la survenue de la pandémie du coronavirus et son impact sur l’économie mondiale. “Malgré cet environnement difficile, la SNH a poursuivi la mise en œuvre de son plan d’action avec des résultats globalement positifs” souligne le communiqué d’annonce. 

Au mois de mars 2020, le prix du baril du brut était tombé sous les 30 dollars contre 54,4 DOLLARS, base tarifaire sur laquelle le budget de l’Etat du Cameroun avait été élaborée. Résultats des courses, le pays s’est retrouvé en train de diviser par 2 ses prévisions de recettes sur ce segment. Dans la loi des finances rectificative de l’année 2020, les revenus pétroliers sont estimés à 286,7milliards de Fcfa contre 468milliards prévus dans le texte initial.

Et ce n’est pas tout

Par ailleurs, la SNH a versé à l’Etat du Cameroun 11,271 milliards Fcfa d’impôts sur les sociétés, 10 milliards de dividendes et divers impôts et taxes.

Malgré cette conjoncture morose, la production d’hydrocarbures est demeurée permanente. La production pétrolière s’élève à 32,8millions de barils dont 22,354 millions de barils de pétrole brut (5,05%) et 1774,777 millions de M3 de gaz naturel (-3,58). Au plan commercial apprend-on, les quantités de pétrole brut vendues pour le compte de l’Etat s’élèvent à 13,517 millions de barils soit une baisse de 2,03%.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici