Le monde du 7ème art au Cameroun a connu durant ces dernières années, une véritable ascension étincelante. Entre les jeux d’acteurs appréciables et marquants, la qualité des images qui n’a plus rien à envier aux films étrangers, le décor, le professionnalisme, les thématiques propres à l’identité culturelle. Désormais, en matière de cinéma, le Cameroun a de quoi se vanter à l’échelle nationale et internationale.

Il est désormais impossible de ne pouvoir citer aucun titre de films ou séries Made in Cameroon par manque d’inspiration. Car à l’observation, on remarque que le cinéma camerounais de par ses multiples réalisations, devient de plus en plus évolutif et les femmes semblent être les véritables porte-étendards de cette nouvelle dynamique.

Actrice, scénaristes, productrices, ces lionnes indomptables du 7e art sont déterminées à montrer un autre visage de la femme camerounaise capable elle aussi de travailler dur pour réaliser ses rêves et impacter son environnement de façon positive, sans nécessairement avoir besoin de passer par la vente d’un fruit très répandu dans notre société. Désormais grâce à ces multiples initiatives, la définition de la femme camerounaise comme « porteuse de valeurs » semble être réellement perçue.



A LA TETE D’AFFICHE DU CINEMA CAMEROUNAIS

Beaucoup de films et séries ont réussi à se démarquer courageusement sur la scène grâce à la détermination, l’engouement, le travail mais aussi la persévérance de cette nouvelle génération de réalisateurs camerounais qui ont pour dévise la rigueur et le professionalisme. Et cela peut se ressentir au travers de leurs oeuvres. Pour vous, nous en avons sélectionnés 05 que voici :

« MADAME MONSIEUR »

« Série glamour, d’humour et de drame » du réalisateur Ebenezer Kepombia plus connu sur la scène comme Mitoumba. Cette série fait sans aucun doute partie de celles qui ont su rehausser l’image du pays dans le monde et qui, dans le même étalage ont su se frayer une place aux côtés des meilleures séries africaines diffusées via Canal+.

 « Madame Monsieur » est en réalité le résultat d’une palpitante collaboration entre Ebenezer Kepombia et Cynthia Elisabeth Ngono (la scénariste). Diffusée depuis le 06 Juillet 2020 via CINAF une plateforme de streaming camerounais partenaire. Ce n’est qu’en Octobre de la même année, que cette dernière pourra être retransmise sur les antennes de la chaine de Tv A+ du bouquet Canal+.

Avec une page Facebook qui compte plus de 77.000 abonnés aujourd’hui, c’est l’une des séries qui réussit à faire sensation en Afrique. D’ailleurs bouclée après 52 épisodes, la série reviendra en force avec la saison 2 qui s’annonce encore plus palpitante. Notons au passage qu’il y a quelques semaines le footballeur international Samuel Eto’o était présent sur le plateau du tournage afin d’admirer de très près ce pur chef-d’œuvre.



« INNOCENT »

Du producteur Léa Malle Frank Thierry, ce projet est le tout premier long métrage de ce dernier. Diffusé également sur les bouquets Canal+ en 2020, ce film a su marquer les cœurs tant des cinéphiles camerounais que ceux africains.

Acclamé pour la qualité des images, le décor authentiquement camerounais, le jeu d’acteurs et la mise en valeur des messages, cette production de la maison Inception Arts et Com a sérieusement suscité des sensations fortes ce qui lui a valu sa nomination au Golden Nile Award du LAFF 2020 (Festival de Cinéma Africain de Louxor, en Egypte).

« IRRATIONAL LOVE »

De la maison de production Empire Movie, il s’agit d’un home movie annoncé depuis Décembre 2020 dans les salles de cinéma au Cameroun. Ce projet porté par la magnifique Sandrine Ziba tout comme les autres, suscite l’admiration du public. D’ailleurs, le but primordial de la jeune femme était comme elle l’a si bien défini sur sa page Facebook :

« il s’agit d’un home movie, une comédie romantique 100% camerounaise qui met en avant quatre couples de différentes classes sociales. L’idée ici est que chacun puisse se reconnaître »

« ALINE »

Aline raconte l’histoire d’une fille issue d’une riche famille qui est mise à la porte de la maison familiale par son père, ne supportant pas le fait qu’elle soit une nouvelle fois tombée enceinte d’un voyou nommé Cédric. Ce dernier, vivant aux crochets d’Aline avec qui il a eu deux enfants, pètera les plombs lorsqu’elle mettra fin à huit années de vie commune constituées de souffrances et de violences. Face au refus de la jeune femme de retourner avec lui, il fera tout pour se venger d’avoir été éconduit, quitte à vendre la chair de sa chair. Heureusement, sa rencontre inopinée avec Hugo sera la bouffée d’air frais qui viendra balayer les ombres de sa vie.

Ce film qui met en scène des acteurs tels que : Aminatou Nihad, Passy Ngah, Serges Belang, etc; a été coproduit par Envoûté Entertainment de Muriel Blanche et CINAF ; il continue de faire sensations fortes en salle de cinéma (Canal Olympia) où il est diffusé en cette période.

« THE FISHERMAN’S DIARY »

Considéré actuellement comme le Best of the Best du 7ème art, The Fisherman’s Diary  du producteur et acteur Kang Quintus, est le film le plus récompensé en 2020 comptant :

     A l’international

  • 05 nominations au festival Paris Art and Movies Awards 2020,
  • Une nomination aux London Gold Movies Awards et
  •  Une victoire en tant que meilleur long métrage en Inde, lors des Global India International Film Festival.
  • Trois nominations dans 03 festivals de films aux USA : A Toronto, Los Angeles et dans l’Oregon. Et le prix de meilleur acteur est décerné à l’acteur principal à New York.
  • A Londres, il remporte l’Awards du meilleur film lors de la cérémonie « I Will Tell International Film Festival ».
  • En Italy, à Florence, c’est les prix de meilleur acteur et meilleur costume de film qu’il obtient.
  • 04 nominations à Istanbul et toutes ont été gagnées.

En Afrique

  • 15 nominations aux golden movies awards du Ghana
  • 09 nominations au Nigeria. Kang Quintus est aussi vainqueur du prix de meilleur acteur africain en dépassant Ramsey Nouah également nominé.

Lors des écrans noirs :

  • 05 nouvelles récompenses pour le film et ses acteurs. C’est donc près d’une cinquantaine de nominations et pas moins d’une vingtaine d’Awards remportés par ce film.

Ces 05 œuvres ne sont bien évidement pas les seules réalisations grâce auxquelles le Cameroun parvient à s’imposer dans l’univers du 7ème art. Car, il en existe une panoplie qui naissent tous les jours et réussissent à sublimer de façon phénoménal le cœur des Cinéphiles et qui participent ainsi à présenter une vision de l’Afrique par les les Africains et pour les Africains. Renforçant au passage notre fierté d’appartenir à cette belle et riche culture que regorge notre continent.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici