Le classement des 9 plus grandes fortunes du Cameroun a été rendu public par le magazine Forbes. Comme on pouvait s’y attendre dans cette liste non exhaustive on y retrouve des hommes d’affaires, des entrepreneurs, des industriels, mais aucun salarié. Est-ce un fait du hasard ?

D’après le magazine Forbes, les 9 hommes les plus riches du Cameroun ont une fortune cumulée de 3,6 milliards de dollars, C’est l’équivalent de la valeur nette comptable de leurs actifs. Voici leur classement :

1-BABA DANPULLO(950 millions de dollars)

Cet homme d’affaire Camerounais, est actionnaire de nextell, le 3e opérateur de téléphonie mobile du Cameroun dans lequel il contrôle 30 % des parts à travers son entreprise Bestinvest Cameroon (BestCam).  

baba danpullo
Baba Danpullo, l’homme le plus riche du Cameroun

Mais, Danpullo, est plus connu dans son pays pour ses immenses plantations de thé de Ndawara, dans la région du Nord-Ouest, lesquelles permettent à Ndawara Tea Estates d’exporter le thé camerounais à l’étranger. Il s’est lancé dans la communication, en créant la chaîne de télévision DBS (Danpullo broadcast system) et est propriétaire de plusieurs biens immobiliers au Nigéria et en Afrique du sud.

2-Paul Fokam Kammogne (650 Millions de dollars)

Paul Fokam Kammogne

Banquier, et homme d’affaire camerounais, il est le président du groupe Afriland First Bank. Auteur de plusieurs livres sur le développement de l’Afrique, M. Paul Fokam propose des solutions endogènes aux difficultés des économies africaines. C’est ainsi qu’il crée la PK Fokam institute of excellence, une école de commerce au Cameroun. Par ailleurs, il est promoteur de la chaine de télévision Vox Africa basée à Londres.

magazine panafricain

3-Samuel FOYOU(410 millions de dollars)

Homme d’affaire et industriel camerounais, Samuel Foyou est propriétaire de plusieurs entreprises telles UNALOR, (industrie camerounaise spécialisée  dans la fabrication et la vente des allumettes en zone CEMAC); SOTRASEL qui fait dans la production du sel de cuisine ; de la biscuiterie Samuel Foyou (BSF), de plasticam… En 2014, il fit construire dans le centre-ville de Douala le tout premier Hôtel 5 Étoiles de la chaine chrystal palace. Ensuite, il se lance dans l’activité brassicole. Samuel Foyou est actionnaire majoritaire de la société camerounaise de fermentation (FERMENCAM), une distillerie rattachée en 2006 à Victor Fotso et dont le chiffre d’affaire était de 12 milliards de FCFA en 2013.

Publicité

4-Colin Mukete (370 Millions de dollars)

Président du Conseil d’administration de la filiale camerounaise du géant sud-africain des télécoms, MTN. Il détient d’ailleurs au moins 20% des actifs de cet opérateur. Également présent dans la communication, à travers la chaîne de télévision STV, ce camerounais détient aussi Dstv, une régie publicitaire qui gère le portefeuille de plusieurs grosses entreprises anglo-saxonnes installées au Cameroun.

En plus des actifs dans l’agro-industrie et l’immobilier, ce milliardaire camerounais est entré, en 2015, dans le capital d’International Mining & Infrastructure Corporation (IMIC), une junior-minière britannique qui détient des licences d’exploration en Afrique, dont un titre sur le gisement de fer de Nkout, dans la région du Sud du Cameroun.

5-Nana Bouba (310 Millions de dollars)

Homme d’affaire et industriel peul camerounais. Il est propriétaire du groupe NBG qui ambitionne le développement futur de la filière agro-alimentaire. Cet empire est supposé peser 260 millions de dollars. Il fait également dans la production agro-alimentaire (eau minérale, huile de palme…)

6-Sylvestre Ngounchinghe (260 millions de dollars )

Homme d’affaire et homme politique camerounais. Il commence sa carrière comme vendeur dans l’ouest du Cameroun et fait fortune grâce aux d’activités commerciales d’importation et de négoce de poisson au Cameroun. Par la suite, il met sur pied  Congelcam, la plus grande poissonnerie au Cameroun, une entreprise de négoce et de distribution de poisson. Il contrôle ainsi 70% du marché du poisson au Cameroun. En avril 2020, il fait un don de 250 millions de francs CFA au Fonds de solidarité camerounais contre le COVID-19.

7-Kate Fotso ( 255 Millions de dollars)

il s’agit d’une femme d’affaires camerounaise. Elle  est la veuve d’André  Fotso. Elle est la fondatrice et la dirigeante de Telcar Cocoa (cacao) qui est  Le leader du marché du cacao au Cameroun, et dont le géant Cargill ( entreprise nord-américaine spécialisée dans la fourniture d’ingrédients alimentaires et dans le négoce de matières premières) est coactionnaire. Elle est à l’initiative de l’académie des coopératives (Coop Academy), avec la Société financière internationale (IFC : filiale de la Banque mondiale).

8-Famille Sohaing (215 Millions de dollars)

La richesse de la famille Sohaing va jusqu’à 127 milliards de Fcfa. Feu André Sohaing le fondateur de cet empire immobilier et hôtelier (l’hôtel Akwa Palace) était un homme d’affaires et politique. Il fait partie de ses Hommes qui posèrent les bases de l’entreprenariat moderne au Cameroun. Actionnaire dans plusieurs entreprises. Dans les années 80, son nom figurait déja parmi les plus grandes fortunes du Cameroun. Ce patrimoine prospère aujourd’hui sous l’égide de sa fille Céline Koloko Sohaing.

9-Famille Kadji (210 Millions de dollars)

Le groupe Kadji, dont le fondateur, feu joseph Kadji Deffosso est considéré aujourd’hui comme l’un des pionniers de l’industrie made in Cameroun, opère dans moult secteurs industriels dont le plus connu est le secteur brassicole notamment avec l’Union camerounaise des brasseries (UCB), qui emploie plus de 1 000 salariés et produit plus de 500 000 hectolitres de boissons gazeuses et 800 000 hectolitres de bière par mois. L’UCB produit les bières King, Kadji Beer, K44 et des boissons gazeuses de la gamme Spécial.

La leçon fondamentale à retenir de ce classement

Au-delà du fait qu’on ne retrouve pas de salariés dans ce classement, il y’a bien plus grave !

Malheureusement, parmi toutes ces grandes fortunes dont regorge le Cameroun, excepté quelques uns, ils sont pour la plupart des bayam-sellam à grande échelle. C’est à dire des commerçants, pire encore soit des exportateurs de matières premières, soit des importateurs de produits finis. Ce qui sur le plan individuel n’est pas une mauvaise chose. Par contre, analysé sur le plan macroéconomique, c’est un véritable danger pour le Cameroun. Car ce sont les industries qui créent la richesse et permettent de développer un pays.

A votre avis, lorsqu’on exporte le kilogramme de cacao à 1000 FCFA et qu’on importe 100 Grammes de chocolat à 1500 FCFA, 3000 FCFA et parfois même 5000 FCFA. Où croyez-vous que la richesse part ? vers le Cameroun ou hors du Cameroun ?

Pour ceux qui n’auraient pas compris, cela signifie que : pour 1Kg de Cacao exporté et vendu à l’étranger à 1000 FCFA, les pays comme la France, la suisse, la Belgique, nous le revendent sous forme de chocolat à 10 000FCFA, 30 000fcfa, voire 50 000 FCFA le kilogramme en fonction des marques !!!

Au demeurant, être riche c’est bien, mais il est tout aussi important d’enrichir réellement son pays. C’est ce qu’on appelle le patriotisme économique.

1 COMMENTAIRE

  1. Depuis plus De 10ans, ces montants ne change pas?? On doit actualisé les chiffres. A moins qu’il ne declare pas toute leur richesse. Je ne comprends pas pourquoi depuis des années c’est la même somme, avec tout les bénéfices chaque année?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici