Dans une lettre adressée à la présidente du Conseil des droits de l’homme, l’Autrichienne Elisabeth Tichy-Fisslberger, l’ambassadeur du Burkina Faso auprès des Nations Unies à Genève, M. Dieudonné Désiré Sougouri, demande au nom des 54 pays du Groupe africain dont il est coordonnateur pour les questions des droits humains, «un débat urgent sur les violations actuelles des droits de l’homme d’inspiration raciale, le racisme systémique, la brutalité policière contre les personnes d’ascendance africaine et la violence contre les manifestations pacifiques.»  

manifestations à Londres, suite au décès de Georges Floyd/ Credit photos (Hollie Adams – Getty Images)

« Les événements tragiques du 25 mai 2020 à Minneapolis aux États-Unis, qui ont entraîné la mort de George Floyd, ont déclenché des protestations dans le monde entier contre l’injustice et la brutalité auxquelles les personnes d’ascendance africaine sont confrontées quotidiennement dans de nombreuses régions du monde », écrit l’ambassadeur.

Dans cette lettre, l’ambassadeur/porte-parole des pays africains demande que ce débat ait lieu la semaine prochaine, à la reprise de la 43e session du Conseil, interrompue en mars en raison de l’épidémie de Covid-19. Et précise que : « La mort de George Floyd n’est malheureusement pas un incident isolé ».

Rappelons que depuis le décès de ce citoyen afro-Américain, des dizaines de manifestations ont été organisées un peu partout dans le monde pour mettre fin au racisme subit par les noirs principalement dans les pays occidentaux.

Nous y reviendrons…

2 COMMENTAIRES

  1. […] L’assassinat de Georges FLOYD par des policiers blancs dernièrement nous a fait comprendre une réalité : les Noirs ne pèsent pas. On pourrait faire une transposition avec la communauté juive ou le peuple chinois et très vite se rendre compte que ces personnes ont reçu une quasi immunité du fait de leur puissance économique. Ces deux peuples, victimes des tristes abus dans les années antérieures ont su s’affirmer et se faire RESPECTER par le travail, la solidarité, les innovations etc…, et non par les jérémiades. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici