L’AFRICAN CODE CHALLENGE est un concours de codage destiné aux jeunes africains dans le but de promouvoir cette partie du numérique qui est peu développée en Afrique.

Dans le cadre de son engagement sociétal, l’entreprise SAP, qui a construit son hégémonie dans l’informatique, avec l’aide de l’organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’agence de coopération allemande GIZ, ainsi que d’autres organisations internationales, pour lancer l’initiative Africa code week.

Il s’agit d’un vaste programme dont le but ultime est de familiariser les jeunes de tous les pays africains, sans distinction de sexe au codage et à la programmation. En un peu plus de 5 ans, cette initiative a permis à plus de 4 millions de jeunes Africains de maitriser non seulement les rouages du codage et de la programmation, mais aussi de s’insérer professionnellement dans un continent en pleine évolution.

Parmi la bagatelle des évènements organisés dans le cadre de l’africa code week il y a surtout l’african code challenge, qui réunit tous les codeurs venus de 54 pays d’Afrique. Concours continental virtuel, dédié aux jeunes vivants sur le continent africain âgés entre 8 et 16 ans.

Cette  compétition permet aux différents candidats de rivaliser d’adresse en matière de codage et de programmation. Rendu à l’édition de 2020, elle a débuté en septembre avec la phase d’inscription dans tous les pays en Afrique.

Comment y participer ?

Les candidatures individuelles et collectives sont autorisées. Cependant, il est également obligatoire d’y associer un jeu programmé à l’aide du logiciel Scratch. Ce jeu doit épouser le thème de l’édition qui est «  vaillant programmeur : code école de demain », à ce jeu sera également joint une petite vidéo de 2 minutes qui explique son fonctionnement, ainsi que les différentes étapes de sa programmation.

Ce sont ces éléments qui permettront au jury de déterminer et de classer les 10 meilleurs candidats qui seront primés par la suite. Pour arriver au niveau continental tous les candidats devront passer une phase de sélection dans leurs pays respectifs. Les jeunes camerounais ne sont pas en reste, les projets affluent des 10 régions et doivent être déposés avant le 25 novembre 2020, date butoir à l’adresse électronique ACW_jury_cameryahoo.com. A l’issu de cette phase de présélection 03 candidats seront choisis parmi les  postulants pour représenter le 237 lors de la  grande finale internationale, où un peu plus de 50 pays seront représentés.

Il est à noter que cette compétition est une occasion unique pour les jeunes africains de s’intéresser au codage et à la programmation très tôt pour que l’Afrique puisse jouer un rôle important dans la guerre numérique.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire ici
S'il Vous plait Entrez votre nom ici